Votre site  "Dentiste équin"

 Laurent PELISSON, Technicien dentaire équin, vous conseille:

Pathologies possibles

Le Bec de perroquet: les dents de la mâchoire maxillaire sont trop avancées par rapport à la mandibule. 

 

Une dentition en ciseau: on peut imaginer les difficultés que rencontre ce cheval pour brouter ...

Comme les surdents, des excroissances ou rampes peuvent se former mais cette fois à l'avant des prémolaires ou à l'arrière des molaires. La rampe vient piquer la mâchoire opposée et 

peut le blesser jusqu'à l'empêcher de se nourrir.

Dessin explicatif: dents de loup (mâchoires supérieures) et dents de cochon (mâchoires inférieures). 

Parfois, le contact avec le mors provoque une douleur au cheval. Il est alors préférable de les extraire.

Résultat d'un coup de pied entraînant une fracture avec déformation de l'os incisif.



Avec un suivi dentaire régulier, les caries sont limitées. Heureusement, car elles sont relativement peu douloureuses au départ. Quand on s'en aperçoit, il est souvent trop tard. La carie s'est transformée en pulpite et la solution consiste souvent à l'extraire. 

Kiki 26 ans, souffre d'hypercémentose. A droite, une photo de racines hypercémentées qui permet de bien comprendre pourquoi les gencives de Kiki sont aussi gonflées. 

C'est une pathologie assez rare.



Ce ne sont que quelques exemples des pathologies les plus rencontrées. Il en existe beaucoup d'autres:  diastème, parodontite, ....